PARDOQ

Partage et protection des données qualitatives à l’ère du numérique

Le mouvement d’ouverture des données scientifiques constitue, pour les sciences humaines et sociales (SHS), un défi à la fois épistémologique, juridique, éthique et technique. Il se manifeste par des normes et injonctions multiples vis-à-vis des communautés de recherche, qui peinent à s’y conformer et à se saisir des instruments mis à leur disposition. Le projet PARDOQ vise à rendre intelligibles les implications complexes de ce mouvement pour les communautés travaillant à partir de données qualitatives, à travers l’analyse de l’expérience de chercheurs confrontés à la tension entre partage et protection des données qualitatives, en prenant appui sur le cas du programme interdisciplinaire Parchemins. D’une durée de 12 mois, PARDOQ poursuit 3 objectifs :
- Clarifier les conditions dans lesquelles les données qualitatives peuvent et doivent faire l’objet d’une publication
- Contribuer à équiper les communautés de recherche sur un plan épistémologique et pratique, pour faciliter le partage de données
- Mettre en place une animation scientifique permettant le partage et la capitalisation des expériences, en s’appuyant sur les réseaux dédiés au soutien et à l’accompagnement des transitions numériques.