Un panorama de la consommation collaborative via les plateformes numériques : une analyse des usages et des revenus

, par Thierry Pénard, Vincent Malardé

un_panorama_de_la_consommation_collaborative_via_les_plateformes_numeriques. (...) (PDF - 532.9 ko)
un_panorama_de_la_consommation_collaborative_via_les_plateformes_numeriques.pdf

Le numérique modifie les modes de consommation des français. Selon l’observatoire FEVAD/Médiamétrie, 69% des acheteurs en magasins se sont renseignés avant sur Internet et 78% des internautes français achètent en ligne (soit 35,5 millions de français). Cette consommation en ligne se fait de plus en plus via des smartphones. Un autre phénomène important depuis quelques années est l’essor de la consommation collaborative par l’intermédiaire de plateformes numériques : vente de biens d’occasion, covoiturage, partage et location de biens et services entre particuliers.

Des acteurs comme Blablacar, LeBonCoin ou AirBnB sont emblématiques de cette économie du partage et de consommation collaborative. Rachel Botsman, auteure du best-seller What’s Mine is Yours (2010) en donne la définition suivante : c’est un modèle économique basé sur l’échange, le troc, le partage, la location de biens et services privilégiant l’usage sur la propriété . Ces pratiques ont toujours existé, mais les plateformes de consommation collaborative (sous forme de site Web ou d’application mobile) ont permis de les développer à une toute autre échelle. Ces plateformes facilitent la mise en relation entre particuliers, stimulent les effets de réseau, réduisent les coûts d’entrée et de transactions et agrègent des offres provenant pour une partie significative de non professionnels. Le succès de ces plateformes suscite toutefois des inquiétudes de la part des offreurs professionnels qui y voient une concurrence déloyale, et des pouvoirs publics qui se demandent comment encadrer ces nouvelles activités économiques.

Cette note présente un panorama des pratiques de consommation collaborative sur les plateformes numériques, à partir d’une enquête de juin 2016 sur un échantillon représentatif de la population française. Nous nous intéressons plus particulièrement à l’intensité d’usage de ces plateformes et aux rôles des utilisateurs sur ces plateformes (présence sur une seule face de la plateforme (côté offre ou côté demande) ou sur les deux faces). Nous parvenons aussi à estimer les revenus annuels obtenus par les utilisateurs de plateforme de consommation collaborative entre 8 et 9 milliards d’euros.