Les Bretons non usagers des TIC

, par Emilie Huiban

En 2012, 21% des Bretons sont non usagers des TIC. Si la fracture numérique demeure, elle tend à se réduire.
Les besoins, les envies, les attentes vis-à-vis d’Internet varient en fonction de l’âge, du métier exercé, et de la communication avec l’entourage sur les atouts et/ou difficultés associés aux TIC. Ainsi l’isolement des individus se révèle être un facteur explicatif du non usage.

Documents joints