Les derniers articles classés dans votre discipline :

Proposer un nouvel article

   

Recevoir la Newsletter

Pour vous inscrire à la lettre d'information M@rsouin saisissez votre e-mail



Envoyer un message à la liste

Liste modérée par l'équipe m@rsouin.    
         Suivre la vie du site   
Accueil > Le GIS M@rsouin > La vie du Gis M@rsouin > Postes à pourvoir > Usages collectifs du numérique et circuits-courts de la culture.

Usages collectifs du numérique et circuits-courts de la culture.

Proposition de thèse de doctorat en sciences humaines et sociales

lundi 24 mars 2014 , par Inna Lyubareva, Margot Beauchamps

Dans la continuité du projet « Valeur(s) et utilité de la culture » (http://www.projet-valeurs.org), un projet de thèse encadrée par
Inna Lyubareva (Lussi, Telecom Bretagne) et Anne-France Kogan (département Sciences sociales et de gestion de l’École des Mines de Nantes, associé au Laboratoire d’Économie et de Management de l’Université de Nantes) est à la recherche d’un(e) candidat(e) en sciences humaines et sociales.

La description complète du projet se trouve dans le PDF.

Merci de faire circuler l’information dans vos réseaux.

Résumé du projet de recherche

Dans de nombreux domaines, Internet constitue un support incomparable pour favoriser l’apparition de nouveaux designs de marchés et l’émergence de nouveaux modèles d’affaires. Dans le secteur culturel, on observe à la fois, une extension des industries culturelles, mais également, en réponse aux tensions qu’elles génèrent, l’exploration de modèles alternatifs de diffusion de la culture en circuits-courts qui tentent de répondre à d’autres enjeux : démocratisation, diversité culturelle, précarité d’un grand nombre d’artistes.

Ces initiatives ont toujours existé tels les concerts chez l’habitant, mais dans quelle mesure le numérique joue-t-il comme un amplificateur de ces pratiques, et/ou comme un moyen d’y renouveler les formes de la démocratie participative ?

Plus précisément, le numérique accompagne, d’une part, l’arrivée de nouveaux acteurs issus des TIC qui contribuent à une ré-intermédiation de la filière, et, d’autre part, un modèle désintermédié type « circuit-court » qui fait appel à des nouveaux modes d’organisation basés sur la participation des consommateurs dans la production, la programmation et la distribution des biens culturels. L’objectif de cette thèse est, à partir d’une une approche « bottom-up » et inter-disciplinaire, d’identifier le rôle du numérique associés à ces différents circuits-courts de la culture.

Équipe d’accueil de la thèse
Département SSG, Lemna, École des Mines de Nantes
Département LUSSI, Telecom Bretagne


lundi 24 mars 2014

 
 

Contacter l'équipe du GIS  |  Se connecter  |  Plan du site  |  Crédits et mentions légales  |   Région Bretagne  |  Suivre la vie du site RSS 2.0  |  Haut de page