Les derniers articles classés dans votre discipline :

Proposer un nouvel article

   

Recevoir la Newsletter

Pour vous inscrire à la lettre d'information M@rsouin saisissez votre e-mail



Envoyer un message à la liste

Liste modérée par l'équipe m@rsouin.    
         Suivre la vie du site   
Accueil > Publications > Publications de l’observatoire de M@rsouin > L’équipement informatique des ménages bretons, fin 2005.

L’équipement informatique des ménages bretons, fin 2005.

vendredi 17 février 2006 , par Jocelyne Trémenbert, Nicolas Jullien

Ce premier article portant sur les résultats de l’enquête de décembre 2005 auprès des particulier traite de l’équipement en informatique des ménages.

L’enquête a été réalisée par téléphone, en décembre 2005 (avant noël), auprès de 2000 personnes, représentatives de la population bretonne. Pour plus d’informations nous vous conseillons de vous reporter à l’article "Enquête "Résidentiels" : avertissements méthodologiques".

Les résultats présentés là ont été calculés pour être représentatifs des ménages breton (redressement).

L’évolution du taux d’équipement.

Premier résultat intéressant : cette année, nous mesurons un taux d’équipement des foyers en ordinateur de 52%... Contre 56% l’année dernière.

Comment interpréter ce résultat ? De plusieurs façon :

- c’est l’occasion de montrer, par l’exemple, qu’un sondage n’est qu’une image approchée, comportant une marge d’erreur, de la réalité. Cette marge est supérieure à deux points... donc la baisse mesurée est peut-être une légère hausse dans la réalité,

- cela ne doit pas empêcher d’estimer des tendances : autant l’année 2004 a été une année d’équipement en informatique pour de nouveaux foyers, autant 2005 est plutôt une année de stagnation.

Cette stagnation se retrouve sur l’évolution de la connexion à Internet, qui, comme en 2004, concerne autour de deux ménages sur cinq.

Sans surprise, la forte croissance de la connexion permanente a continué : environ un quart des ménages, ou les deux-tiers des ménages connectés possèdent une telle connexion [1].

L’équipement par département.

Autre exemple de la prudence avec laquelle il faut interpréter les chiffres donnés : l’analyse de ces taux de question par département.

Des différences entre départements apparaissent, "flagrantes". Y-a-t-il pour autant des départements "à la traine" et d’autres "dynamiques" dans l’usage des TIC ?

Ce serait oublier que des départements ne sont pas homogènes en terme de répartition des catégories socio-professionnelles (la CSP), des tranches d’âge des habitants, etc.

Des techniques (économétriques) permetent de mesurer les effets déterminants dans l’équipement en ordinateur.

Il en ressort que cet équipement est fonction de :

- la taille du foyer (1 personne et 2 personnes : effet négatif ; 3 ou 4 personnes et 5 personnes et plus : effet positif, les enfants ont toujours un effet positif sur l’équipement),

- la CSP (Cadres et Professions Intermédiaires : effet positif ; Retraité : effet négatif),

- le niveau de vie perçu (Vie confortable : effet positif).

En revanche, si l’on élimine les effets dûs aux variables précédentes, la localisation ne joue pas : ni le département, ni la taille de l’unité urbaine. La différence d’équipement entre les zones rurales et les zones urbaines a disparu.

Pour le taux d’équipement en informatique, il n’y a donc pas, en Bretagne de différence significative, en terme de dynamisme d’équipement, entre les différents départements.

L’influence des enfants sur l’équipement informatique des ménages.

On vient de voir que la présence d’enfant était un des seuls éléments influant l’équipement en informatique des ménages.

Le sur-équipement de foyers avec des enfants.

On constate bien, comme les années précédentes, un sur-équipement des ménages ayant un ou plusieurs enfant(s) (de moins de 15 ans dans le cadre de cette étude) pour presque toutes les technologies.

Seul l’abonnement à une chaîne TV payante (avec +3 points) ne fait pas apparaître de différence significative entre ménages avec enfants et ménages sans enfant.

Le lien entre équipement en informatique et enfant est assez fort car si l’on ne s’intéresse qu’aux ménages actifs (hors retraités et étudiants), seul la présence d’enfant ressort significativement comme facteur inflençant l’équipement en informatique...

D’autre part, s’il semble qu’on ait atteint un seuil d’équipement informatique des foyers avec enfants (78%, comme l’année dernière et comme il y a deux ans), les intentions d’équipements sont toujours fortes, plus fortes que la moyenne des foyers bretons (même si, sur ces deux dernières années, ces intentions n’ont pas été suivies d’effets).

Il est alors légitime de se poser la question de l’influence des enfants sur l’acquisition de l’ordinateur.

L’enfant prescripteur de l’équipement informatique ?

Première constatation : rares sont les foyers avec enfant(s) où il n’y a que le ou les enfant(s) qui sache(nt) utiliser l’ordinateur (2%). Et quand il est question d’utiliser Internet, il ne reste plus qu’1% des foyers.

Ensuite, il semble que la motivation principale de l’achat de l’ordinateur est de répondre à des besoins des adultes :

- communication par Internet, jeux, recherche d’informations ...(39%),

- besoins professionnels (travail ou études) de l’un des membres adultes (38%).

L’éducation, les études des enfants (19%) et les loisirs, les jeux des enfants (4%) arrivent loin derrière.

Ce palmarès est identique quelque soit la nature du foyer (avec ou sans enfant(s)).

Enfin, il semble que les usages de l’ordinateur prévus à l’origine et ceux réellement observés soient proches :

dans ces foyers où se mélangent adultes et enfants, il est utilisé d’abord par l’adulte pour une usage privé (dans 96% de ces foyers), ensuite par les enfants du foyer (dans 66%) et enfin pour un usage professionnel des adultes (dans 47%) [2].

Quant à la connexion à Internet seulement 16% des foyers concernés déclarent qu’elle suit une demande des enfants.

Nous venons donc de constater que les foyers avec enfant(s) sont plus « technophiles » que les autres. Mais l’enfant ne semble pas être l’élément moteur de l’équipement en ordinateur ou del’accès à Internet.

Tout cela peut donner à penser que l’argument de l’achat de l’informatique "pour les enfants" ne sert qu’à masquer, à justifier une envie d’adulte...

Notes

[1La croissance se fait à peu près au même rythme qu’en 2004, sans accélération sensible. C’est donc une croissance forte, mais linéaire.

[2Notons toutefois que n’interviennent dans ces faits et chiffres, ni la durée d’utilisation de l’ordinateur, ni l’âge des enfants.


Contacter l'équipe du GIS  |  Se connecter  |  Plan du site  |  Crédits et mentions légales  |   Région Bretagne  |  Suivre la vie du site RSS 2.0  |  Haut de page