Les derniers articles classés dans votre discipline :

Proposer un nouvel article

   

Recevoir la Newsletter

Pour vous inscrire à la lettre d'information M@rsouin saisissez votre e-mail



Envoyer un message à la liste

Liste modérée par l'équipe m@rsouin.    
         Suivre la vie du site   
Accueil > Publications > Documents de travail > Détail du projet de plate-forme expérimentale d’aide à la décision publique et (...)

Détail du projet de plate-forme expérimentale d’aide à la décision publique et privée.

projet M@rsouin 2005.

lundi 3 janvier 2005 , par Nicolas Guéguen, Roger Waldeck, Thierry Pénard | Lié au projet de recherche : Plate-forme expérimentale bretonne d’analyse des usages et d’aide à la décision

L’objectif de cette année est le développement des outils techniques support d’une plate-forme expérimentale en Sciences Sociales sur la Région Bretagne, à finalité recherche et aide à la décision publique et privée.

Cette plate-forme va s’appuyer sur les deux salles expérimentales existantes en Bretagne (l’une à Rennes, hébergée par l’Université de Rennes 1, l’autre à Brest, hébergée par l’ENST Bretagne).

Le projet consiste à assurer la mise en couplage de ces deux salles (sur le plan technique), à proposer un programme d’expériences visant à étudier les comportements et usages individuels et collectifs dans un environnement réseau de type Internet et à développer des outils et méthodologies permettant de traiter les données recueillies lors de ces expériences.

But du projet.

À l’heure actuelle, ces deux salles expérimentales fonctionnent séparément. Or la mise en réseau de ces salles présenterait plusieurs avantages :

- possibilité d’étudier des comportements à distance ou en réseaux, en réalisant des expériences mettant en relation des individus présents dans la salle de Rennes et dans la salle de Brest ;

- possibilité de démultiplier le nombre de sujets et donc de disposer de données plus nombreuses pour les inférences statistiques ;

- possibilité de mise en commun de ressources et de compétences (humaines, techniques).

Le projet comportera trois volets :

- un premier volet consiste à assurer la mise en couplage de ces deux salles sur le plan pratique ;

- un second volet consiste dans un programme d’expériences appliquées qui seront menées conjointement dans ces deux salles. Ce programme permettra de valider le bon fonctionnement de la plate-forme régionale et d’améliorer son fonctionnement (technique, méthodologique). Les expériences portent sur un thème transversal en sciences sociales, les logiques d’action collective et de coopération, thème qui sera abordé sous l’angle des réseaux. Comment la coopération peut-elle émerger et perdurer efficacement dans un environnement réseau (de type Internet, Intranet, Extranet) ? Quels sont les facteurs qui facilitent ou fragilisent la coordination en réseau ? Cette question intéresse en premier lieu les entreprises qui sont de plus en plus appelées à coordonner leurs activités via des réseaux électroniques (en interne, avec leurs fournisseurs et clients). Mais elle intéresse aussi les pouvoirs publics régionaux qui peuvent par leurs actions (à travers leur soutien au déploiement d’infrastructures de réseau ou leurs actions d’éducation et de sensibilisation aux usages des TIC) stimuler la coordination en réseau des acteurs privés et ainsi renforcer l’attractivité du territoire.

Les expériences menées sur la plate-forme expérimentale mettront plus précisément l’accent sur les questions d’information, d’opportunisme, de réputation et d’incitations dans un contexte de relations répétées en réseau (communautés en ligne, commerce électronique, Intranet et Extranet) . Ces expériences viseront à identifier et caractériser les facteurs techniques, comportementaux, psychologiques et institutionnels qui peuvent encourager ou déstabiliser l’action collective en réseau.

Le dernier volet du projet s’attachera à développer des outils et méthodologies permettant de traiter les données recueillies lors de ces expériences.

Retombée en terme de recherche.

Les retombées de ce projet sont triple.

D’une part, il s’agit de faire de cette plate-forme expérimentale bretonne une référence sur le plan technique et opérationnelle en France (la plupart des salles expérimentales fonctionnent indépendamment les unes des autres et très peu ont pour l’instant développé des expériences en réseau). Le projet présente donc un caractère innovant dans la mise en couplage de salles à travers des applications diverses en sciences sociales. Les protocoles techniques qui seront développés pourront servir à étendre la plate-forme à d’autres sites bretons comme Vannes (UBS) ou Lannion et à faciliter l’interconnexion avec d’autres salles expérimentales françaises et internationale, notamment dans le cadre de NETEX, un réseau technologique soutenu par le CNRS pour l’expérimentation en Sciences Sociales (french NETwork in EXperimental economics). Le réseaux NETEX est constitué de 5 laboratoires français de recherche reconnus par le CNRS (le CREM, le GATE, le GREMAQ, le LAMETA et le TEAM).

D’autre part, les expériences programmées en économie expérimentale et psychologie expérimentale dans le cadre de ce projet devraient donner lieu à des communications dans des colloques scientifiques et à des publications académiques (comme le Journal of Economic Behavior and Organization, le Journal of Economic Psychology et la revue Experimental Economics), l’application de l’économie et de la psychologie expérimentale aux comportements dans les réseaux électroniques type Internet étant un thème prometteur. Par ailleurs, ce projet bénéficiera d’une visibilité de premier plan, puisque nous allons organiser juin 2005 les Journées d’économie expérimentale sur le site rennais, une manifestation qui rassemble les meilleurs spécialistes d’économie expérimentale de France et de l’étranger. Ces journées seront une occasion unique de présenter notre plate-forme expérimentale et de diffuser les premiers résultats issus de ce projet.

Enfin, le projet va permettre la mise en place d’une bibliothèque de protocoles et scripts informatiques pour chacune des expériences réalisées (ces scripts seront mis en ligne et serviront de ressources communes pour les chercheurs bretons intéressés par la démarche expérimentale), ainsi que d’une bibliothèque d’outils de mesures statistiques des comportements expérimentaux.

En résumé, ce projet de plate-forme expérimentale constitue un atout précieux pour Marsouin et les laboratoires de recherche associés, dans l’objectif de compréhension des usages et pratiques sur les réseaux électroniques. Cette plate-forme a une finalité à la fois recherche et aide à la décision publique et privée. A terme, l’idée est de valoriser cette plate-forme auprès des entreprises et des pouvoirs publics, en leur proposant des services d’expertise basés sur des méthodologies expérimentales (par exemple, en permettant à des entreprises ou des organismes publics de tester les réactions individuelles et collectives à de nouvelles offres de services, à de nouveaux tarifs, à une nouvelle ergonomie de leur site Internet, à la mise en place d’un marché électronique...)

Cette dimension d’aide à la décision sera amorcée en 2005, mais ne sera vraiment opérationnelle qu’en 2006. C’est pourquoi nous tenons à inscrire ce projet sur deux années minimum (2005-2006) : les trois volets décrits précédemment constituent donc la première partie d’un projet ambitieux qui sera prolongé par d’autres volets plus opérationnels en 2006.

Organisation du projet.

Projet 1 : étude du couplage entre les salles d’économie expérimentales de Rennes et Brest - R. WALDECK (LUSSI), F. BruCker (LUSSI), D. MASCLET (CREM).

Projet 2 : expériences en économie et psychologie sur les logiques d’actions collectives et de coopération en réseau - L. DENANT-BOÈMONT (CREM), D. MASCLET (CREM), T. PENARD (CREM), E MALIN (CREM), N. COLOMBIER (CREM), L. MARTIN (CREM), M. FARAJALLAH (CREM), M. Dufourcq-Brana (GRESICO), J. Fischer-Lokou (GRESICO), N. GUEGUEN (GRESICO), R WALDECK (LUSSI).

Projet 3 : analyse quantitative de parcours - F. BruCker (LUSSI), G. COPPIN ( LUSSI), D. MASCLET (CREM).

Bibliographie, état de l’art.

De nombreux travaux expérimentaux ont été réalisés sur les interactions, la coordination et la coopération en réseau (voir le Handbook of experimental Economics edité par Kagel, Roth (1995)). Concernant la dynamique de coopération au sein des groupes sociaux, on peut consulter les nombreux travaux de Fehr, Gächter, et notamment Fehr, Gächter (2000), American Economic Review. Plus généralement, les disciplines mises en œuvre sont l’économie, particulièrement la théorie des jeux, et la psychologie (aversion à l’inégalité, regrets, aversion aux pertes) dans la lignée des travaux de Kahneman et Tversky.

[English]
[français]



Membres du GIS concernés par cette publication »

Jacques Fischer-Lokou

Contacter l'équipe du GIS  |  Se connecter  |  Plan du site  |  Crédits et mentions légales  |   Région Bretagne  |  Suivre la vie du site RSS 2.0  |  Haut de page