Les derniers articles classés dans votre discipline :

Proposer un nouvel article

   

Recevoir la Newsletter

Pour vous inscrire à la lettre d'information M@rsouin saisissez votre e-mail



Envoyer un message à la liste

Liste modérée par l'équipe m@rsouin.    
         Suivre la vie du site   
Accueil > Le GIS M@rsouin > Les axes de recherche > Partage numérique et circulation de l’information

Partage numérique et circulation de l’information

mardi 5 août 2014 , par Margot Beauchamps

Avec le développement du numérique, et plus particulièrement du Web 2.0 et des fonctionnalités ou des services techniques comme la géolocalisation, l’augmentation de la capacité et l’instantanéité des transferts des données, de nouvelles façons de faire, basées sur la collaboration, le partage et la transparence sont apparues, renouvelant par là même les logiques traditionnelles de l’échange. Ainsi, le système pair-à-pair, en utilisant la capacité de plusieurs ordinateurs de communiquer et de partager, a rendu possible l’échange de biens, de services, de compétences entre un grand nombre d’utilisateurs connectés. Les chercheurs de M@rsouin ont travaillé depuis l’origine du Gis sur les communautés du logiciel libre et des hackers, sur les projets de co-construction de savoirs et de connaissances tels que Wikipédia ou encore sur les pratiques de partage, légales ou non, de biens culturels qui s’inscrivent dans ces nouvelles logiques d’échange.

Aujourd’hui, l’économie du partage se répand dans la vie quotidienne des Français. Ainsi, de nouvelles pratiques de consommation émergent et interrogent progressivement le modèle économique que nous connaissons, basé sur l’unique possession de biens individuels. Les exemples de partage d’objets permettant d’optimiser l’usage d’un bien ou d’un service par la vente, la location, le partage ou l’échange entre membres d’une même communauté participent d’un même mouvement, nommé « consommation collaborative ».

Ces dynamiques de partage influent également sur les processus de l’innovation qui ne se perçoivent plus de manière descendante, linéaire et enclose dans les laboratoires R&D mais surfent sur le courant du DIY (Do it Yourself) avec le déploiement des FabLab et des Tiers Lieux. Là encore, les chercheurs du Gis M@rsouin mettent en œuvre leurs compétences afin de comprendre et d’expliquer ces nouveaux phénomènes.


mardi 5 août 2014

 
 

Contacter l'équipe du GIS  |  Se connecter  |  Plan du site  |  Crédits et mentions légales  |   Région Bretagne  |  Suivre la vie du site RSS 2.0  |  Haut de page