Les derniers articles classés dans votre discipline :

Proposer un nouvel article

   

Recevoir la Newsletter

Pour vous inscrire à la lettre d'information M@rsouin saisissez votre e-mail



Envoyer un message à la liste

Liste modérée par l'équipe m@rsouin.    
         Suivre la vie du site   
Accueil > Publications > Publications de l’observatoire de M@rsouin > Qui sont les Imagineurs Lannionnais ?

Qui sont les Imagineurs Lannionnais ?

mercredi 10 novembre 2010 , par Sylvain Dejean | Lié au projet de recherche : ImaginLab

Le projet ImaginLab rentre dans sa phase opérationnelle, la première vague de recrutement des Imagineurs Lannionnais est désormais bien avancée. L’objectif de raccorder une centaine de foyers au très haut-débit en leur permettant d’expérimenter les produits et services numériques de demain sera largement atteint (et même légèrement dépassé).

Alors que les foyers sont en cours de raccordement et d’équipement et avant que ne débute les premières expérimentations, il est temps de faire un premier point sur les caractéristiques de nos expérimentateurs.
Quels sont leurs usages, leurs relations aux nouvelles technologies mais aussi leurs attentes et aspiration quant à leurs nouveaux rôle d’« imagineurs ».

Le contexte économique

Localisé dans les quartiers de Saint-Hugeon et de Pouldiguy les ménages Imagineurs ont une moyenne de 3.5 personnes par foyer. Le graphique ci-dessous montre la répartition par nombre d’individus dans le foyer. 70% des foyers Imagineurs sont composés d’au moins un enfant.

La catégorie socio-professionnelle des foyers Imagineurs épouse la structure économique des quartiers Lannionnais engagés dans le projet.
Cela induit une surreprésentation des professions intellectuelles supérieures au détriment des ouvriers, des retraités et des chômeurs. Le raccordement aux projets de différents organismes et institutions (Pôle emploi, Poste, lycée, résidence étudiante) viendront compléter le panel actuel pour permettre d’adresser les expérimentations à tous types d’individus quelques soient leurs classes sociales et conditions économiques.

L’équipement

Les foyers Imagineurs sont plutôt bien équipés puisque 44% d’entre eux possèdent plus de 2 ordinateurs dans la maison. Chaque ordinateur pouvant être relié au très haut débit (wifi, CPL, câble), cet équipement permet d’envisager l’implication simultanée de plusieurs membres du foyer lors d’une expérimentation et garantie la disponibilité de plusieurs supports informatiques.

Le fait de disposer d’un où plusieurs ordinateurs portables est également une ressource intéressante pour ceux qui viendront solliciter les Imagineurs. Elle permet notamment d’envisager la continuité d’un service à différents endroits du foyer et même une comparaison de différents usages dans et hors du foyer.
Notons qu’un ordinateur portable n’est disponible que dans 41% des foyers possédant un seul ordinateur mais dès l’existence d’un deuxième ordinateur, la probabilité qu’il y ait au moins un ordinateur portable est de 93%. A noter que 18% des foyers ne possèdent que des ordinateurs portables et 8% n’en possèdent aucun.

En complément des ordinateurs fixes et portables les Imagineurs sont largement équipés avec les outils et technologies numériques les plus répandus. En plus de permettre le prolongement de l’usage sur d’autres outils que l’ordinateur, ces équipements révèlent un intérêt ou tout du moins la proximité avec différents usages liés aux technologies numériques.
Par exemple 72,5% des Imagineurs possèdent dans leur foyer une console de jeux (même si ils ne l’utilisent pas). La présence de lecteur MP3 et/ou MP4 et d’un disque dur externe semble également révéler la capacité existante à l’intérieur de ces foyers de manipuler les différents formats audio-vidéo et probablement de faire passer du contenu d’un support à l’autre.

Les compétences informatiques

Les futures expérimentations sur la plateforme ImaginLab pourront nécessiter une certaine maitrise technique des outils informatiques et ce d’autant que du matériel additionnel pourra être prêté aux Imagineurs. Lorsqu’on interroge les Imagineurs sur leurs capacités à maintenir et assurer le bon fonctionnement d’un ordinateur (mise à jour, nettoyage, défragmentation, antivirus) la majorité se déclare à l’aise (59%), les autres le font sans se sentir à l’aise (35%) ou ne le font pas par manque de maitrise (6%).

Usages de l’Internet

Le temps passé par les Imagineurs sur l’Internet est déterminant, que ce soit sur leurs lieux de travail, à domicile ou en mobilité, il façonne leur mode de vie « numérique » leur rapport aux nouveaux moyens de communication, leur dépendance et leur capacité à appréhender et s’approprier les nouveaux outils qui leurs seront proposés. Le graphique ci-dessous montre que 47% des Imagineurs passent en moyenne une heure (ou moins d’une heure) par jour sur l’Internet à leur domicile. A l’autre extrême ils sont encore 27% à passer plus de 14h par semaine sur Internet soit en moyenne plus de deux heures par jour.

Comme l’atteste le graphique ci-dessous, les usages en ligne sont divers, à la fois dans leurs natures et dans leurs fréquences. Ils montrent chez les Imagineurs une connaissance assez large de l’ensemble des possibilités offertes par le web, du suivi de l’actualité à l’échange d’information en passant par le e-commerce ou encore la consommation de contenu audio-vidéo. Si la fréquence de certains usages est au minimum hebdomadaire (moteur de recherche, mail, suivi d’actualités), on constate une plus grande diversité des fréquences pour des usages plus complexes. S’agissant d’alimenter un réseau social ou de consommer du contenu audio-vidéo, ils sont un plus d’un tiers à le faire régulièrement (toute les semaines) mais cet usage est tout de même familier pour les deux tiers des Imagineurs.

Motivations des Imagineurs

Parmi les propositions qui ont été faites aux Imagineurs concernant les raisons de leur engagement dans ce projet, « participer aux évolutions des nouvelles technologies » est la proposition la plus répondue. Elle renforce l’idée qui a conduit à la réalisation du projet ImaginLab, à savoir faire des utilisateurs de véritables acteurs du devenir des technologies numériques et plus seulement de simples consommateurs en bout de chaine.
Les notions de découverte et de curiosité ont également été mises en avant comme celle de participer au développement de son territoire. Plus surprenant seulement 27% des Imagineurs admettent vouloir « suivre l’évolution de leurs usages », il est probable que les Imagineurs pour qui cette notion semble encore floue développe ce besoin au cours des prochaines expérimentations.

Voir en ligne : http://imaginlab.fr/blog-fr/



Voir en ligne : http://imaginlab.fr/blog-fr/

Articles connexes "Société 2.0" »


Contacter l'équipe du GIS  |  Se connecter  |  Plan du site  |  Crédits et mentions légales  |   Région Bretagne  |  Suivre la vie du site RSS 2.0  |  Haut de page