Votre discipline

Votre expertise

Vos thèmes de recherche actuels



Effectuer une recherche sur le site

Saisissez les termes de votre recherche ci-dessous, la recherche est effectuée sur tous les éléments du site, mots-clefs, auteurs, textes...

Suivre m@rsouin sur les réseaux:

Suivre la vie du site         

Inscription à la Newsletter

Pour vous inscrire à la lettre d'information mensuelle M@rsouin saisissez votre e-mail





Suivre la vie du site         
Suivre la vie du site            

Projets sur les usages d’Internet, appel du MRNT.

Le détail du projet EXPERT.

EXpression Publique : État des lieux et Réalisation de Tutoriaux.

vendredi 2 juillet 2004 , par Olivier Trédan

Parmi les usages innovants d’Internet qui se développent le plus rapidement figurent les pratiques personnelles et/ou collectives de publication On peut distinguer les sites personnels qui, en s’interconnectant, forment des réseaux d’information (nommés « Blogues ») et les outils/sites dont l’objectif est la co-publication (sites basés sur SPIP) ou la concertation (Glasnost).

Nous proposons d’étudier ces usages, afin de proposer des supports de formation disponibles pour les publics éloignés d’Internet, outils qui seront réutilisables par d’autres instances publiques, collectivités locales ou associations.

À plus long terme, il s’agit de déterminer les modalités suivant lesquelles ces outils peuvent être utilisés pour renforcer l’appropriation individuelle des TIC, le dialogue public et l’intégration sociale.

Ce projet est réalisé dans le cadre du premier appel à projet sur les usages d’Internet du Ministère délégué à la Recherche et aux Nouvelles Technologies.

Il est réalisé par M@rsouin, en partenariat avec les associations INFINI, Place Publique et les Villes de Brest et Vandoeuvre-lès-Nancy.

Sa durée prévue est de 18 mois, à partir de mi-mai 2004. Un site particulier lui est dédié.

Objectifs.

Le développement des usages d’Internet a fait émerger l’importance des sites personnels et collectifs dans divers domaines, du journal intime jusqu’à l’érudit en passant par la construction de forums interactifs et, dernièrement, de sites favorisant l’expression des citoyens et le dialogue entre communautés d’usagers (dits sites d’"écrit public"). Ces sites construits par des individus ou des groupes plus ou moins organisés bénéficient de la mise à disposition d’outils de création et de mise en page de plus en plus puissants et de réseaux aux débits plus élevés.

Aujourd’hui, ces outils de publication peuvent être accompagnés de logiciels permettant la décision collective, par exemple par le vote électronique. Des expériences pilotes, menées notamment à Brest et à Vandœuvre, ont montré que ces outils de débat public étaient des vecteurs efficaces pour développer les échanges d’information en prenant en compte les publics éloignés d’Internet. Pour accompagner le développement des usages d’Internet, il est nécessaire de s’intéresser à ces pratiques émergentes qui en viennent à constituer de nouveaux types de réseaux.

Notre objectif est donc d’étudier ces pratiques innovante pour, dans un second temps, aider à développer des outils réutilisables (supports formation à l’écrit public, plate-forme de concertation, forum associatif...) pouvant favoriser l’accès du plus grand nombre à une prise de parole de qualité. L’installation de procédures de participation électronique citoyennes mises en place auprès des publics de quartiers défavorisés est également envisagé.

Protocole d’expérimentation.

L’expérimentation se fera d’une part en enquêtant sur les pratiques développées dans les deux villes mentionnées, en parallèle avec une étude sur les différentes pratiques d’expression écrite sur Internet, notamment des Blogues (analyse des sites et participation à certain projet de publication, afin de mener une observation participante). C’est seulement une fois que nous aurons précisé la façon dont ces outils sont appropriés que nous travaillerons sur les formations destinées à de nouveaux publics. Il s’agit bien de partir d’une analyse des usages (qui fera l’objet de comptes rendus) pour remonter aux outils technologiques.

Organisation du projet.

Le projet est découpé en deux sous-projets :

  • une partie enquête, réalisée par Marsouin, avec un support des partenaires locaux pour mener à bien les enquêtes sur le terrain. Elle comprend deux modules : une étude des réseaux de sites personnels qui proposent de l’information en ligne (Blogues), sur une zone géographique définie, afin de maîtriser le contexte social et qui correspond aux études sur des terrains locaux, la Bretagne ; elle éclairera une étude des projets locaux d’atelier de co-publication (autour du logiciel SPIP) ou de concertation (autour du logiciel Glastnost) ;
  • une partie développement, réalisée par les associations locales. Considérant les résultats apportés par le premier sous-projet sur les comportements de publication, les associations INFINI et Place Publique réaliseront des supports de formation à l’utilisation des logiciels de publication et aux techniques d’écriture journalistique permettant aux citoyens de s’investir, mieux armés, dans l’enrichissement de leur site. En parallèle, en se basant sur les expériences déjà développées à Vandœuvre et sur les initiatives d’INFINI à Brest, nous chercherons à comprendre comment ces pratiques de "co-publication" peuvent être couplées à des pratiques de concertation, voire de démocratie participatives, grâce à l’adjonction de Glasnost.

Retombées du projet.

À l’issue de ce projet,

  • des modules de formation à l’écrit public et à la publication d’information (écrit journalistique) auront été développés et seront mis en libre disposition ;
  • une évaluation des conditions d’usage d’outils d’expression, de débat et de concertation sera rédigée ;
  • des monographies relatant les usages associatifs, les compétences mises en oeuvre et les démarches des villes seront écrites et mises en ligne sur les sites des partenaires, et par exemple sur celui du centre de ressources associatif METIS.

Sur les logiciels utilisés.

  • Glasnost est un logiciel libre d’"e-démocratie". Il vise à répondre aux principaux besoins des associations, des collectivités territoriales et même des entreprises :
  • élections et prises de décisions,
  • publication d’articles et de brèves (inspiré de SPIP)
  • comptabilité (suivi de trésorerie, [en cours de développement]),
  • gestion de documents,
  • traduction.

Il est déjà installé à Vandœuvre, autour de projet de démocratie participative. Ces projets devraient prendre leur pleine mesure pendant l’année 2004. Brest va aussi rendre opérationnel ce type de dispositif au cours de l’année 2004, grâce à l’association INFINI, et souhaite profiter de l’expérience de Vandœuvre.

  • SPIP est un logiciel de production d’articles sur Internet. De nombreux sites basés sous SPIP sont fonctionnels (notamment sur les serveurs d’INFINI) et servent à des associations. Aujourd’hui l’effort porte sur l’utilisation de cet outil en direction des publics défavorisés et vers des collectifs (associations, syndicats, groupe de retraités), ce qui crée une demande d’un outil permettant le débat et le choix sur les contenus proposés.

Autant les formations techniques (installation des outils) et pratiques (comment ils fonctionnent) existent, autant les formations sur les usages (comment on peut les utiliser, pour quoi faire, avec quel publics) sont assez pauvres. Notre but est donc, après avoir fait un état des lieux des pratiques d’expression publique, de créer et de diffuser de tels supports.

Demande sociale.

Notre projet répond à la volonté, exprimée notamment par deux villes leaders dans la diffusion d’Internet, Vandœuvre et Brest (respectivement 5 et 4 "@" au label des villes-internet), de développer l’implication citoyenne et la formation des publics éloignés des usages, en encourageant les pratiques innovantes :

  • réseau des 70 points d’accès publics et cybercommunes du pays de Brest, hébergeur associatif Infini, formation de 200 personnes à l’écrit public et au "webreportage", demandes concrétisées par l’appel à projet annuel de la ville de Brest ;
  • expérimentation de la concertation électronique, place publique locale, démarche autour de la carte de vie quotidienne pour Vandœuvre.

Autres versions de cette page

[English]
[français]



Les auteurs »

vendredi 2 juillet 2004 , par Olivier Trédan

 

Contacts  |  Se déconnecter  |   |  Plan du site  |  Suivre la vie du site  RSS 2.0  |  Suivre la vie du site  Région Bretagne  |  « Analyse et mesure des usages de l’Internet »